L’Ecosse – mai-juin 2017 Organisé par Pierre VOIRON récit de Nelly & Michel BOISTEAUX

Chacun s’est bien préparé, les bagages sélectionnés et pour le camping-car le plein d’eau, de gas-oil  et aussi des victuailles, car on ne sait jamais ce que l’on trouvera hors de nos habitudes françaises.

Premier galop, c’est pour rejoindre à DUNKERQUE le camping de la Licorne en ce dimanche 21 Mai.

Les 16 équipages étant bien arrivés, Pierre VOIRON notre manager peut faire son premier briefing. Le soir nous  sommes tous conviés au restaurant du casino de DUNKERQUE pour l’apéritif et le diner d’accueil.

Lundi matin c’est le grand départ vers le bateau pour traverser le Channel vers DOUVRES en ANGLETERRE. En  2 heures c’est  réglé et dès le débarquement pour certains ça recommence,

JE  ROULE A GAUCHE, JE ROULE A GAUCHE pour d’ autres c’est une véritable découverte.

Pour rejoindre l’ECOSSE il faut remonter l’ANGLETERRE, mais tout se passe bien. On contourne CANTERBURRY puis LONDRES par des périphériques surchargés. Première étape c’est la banlieue de CAMBRIDGE un camping verdoyant avec des pelouses impeccables du vrai gazon anglais.

 

Mardi 23 Mai, encore des autoroutes bien chargées mais gratuites pour remonter jusqu’à YORK, une jolie ville que nous allons visiter. Tout d’ abord il faut se garer sur un parking de la périphérie  puis rejoindre le centre ville en bus. Il fait très beau et de nombreux touristes déambulent entre le château, la cathédrale et les rues piétonnes ou il fait bon flâner avant de faire terrasse pour déguster une pinte de bière. Enfin ce soir, nous arrivons dans un camping entouré de verdure pour une soirée calme.

 

Mercredi 24 Mai, nous quittons  l’ANGLETERRE  pour l’ECOSSE. Une halte à DUMFRIES, une petite ville tranquille et  plus loin les très belles ruines d’une ancienne abbaye, toute en pierre rose, NEW ABBEY.  Au  final nous arrivons à notre campement à ROCKLIFFE, situé au fond d’une immense baie un peu comme au mont SAINT MICHEL en NORMANDIE.

 

Réveil ce jeudi 25 Mai dans la brume et départ sur des petites routes provinciales. Le soleil arrive à percer et les paysages deviennent de plus en plus beaux. Quelques passages par les collines et nous rencontrons des moutons jusque sur la route qui nous mène au château féodal de CULZEAN qui est perché sur une falaise en bord de mer. L’intérieur est richement meublé et l’on peut y admirer une impressionnante collection de pistolets de sabres et de baïonnettes. Des  jardins verdoyants et de grands arbres entourent cette propriété traditionnelle des Kennedy.

La visite terminée nous reprenons la route vers GLASGOW pour un séjour de deux nuitées. Enormément de circulation et je me demande bien comment fait mon GPS pour s’y retrouver dans ces entrelacs de routes,de voies rapides  et  d’autoroutes. Attention, une voie à gauche, une voie à droite, puis parfois l’une des deux du milieu, on arrive enfin dans un camping impeccable.

Soirée calme avec le briefing, pour les deux jours ou nous restons ici pour visiter GLASGOW. Le lendemain c’est en bus privé que nous allons  en ville, trouver notre guide un véritable Écossais en kilt. Bien entendu,la question habituelle « Qui y a-t-il sous un kilt » Réponse du guide L’AVENIR DE L’ECOSSE ». Ce midi un bon repas dans un restaurant typique, puis visite de la ville, de ses monuments, ses rues animées et visite du musée dont les collections sont tellement variées que l’on a l’impression de visiter plusieurs musées à la fois.  En effet la peinture côtoie la faune, les masques africains voisinent avec l’EGYPTE ancienne, mais on ne se lasse pas car la diversité des sujets reste très captivante.

La seconde soirée dans ce camp sera tranquille et le lendemain samedi nous reprenons la route en se rappelant bien de rouler à gauche. Une petite étape vers OBAN en longeant différents lochs, ces grands lacs qui parsèment la campagne, certains allant jusqu’à la mer. Puis une  halte à  INVERARAY  petite bourgade de charme avec son château au bord du LOCH FINE.

Pour rejoindre le camping il faut emprunter une voie unique en pleine nature, mais nous n’y sommes pas attendus et il faudra longuement parlementer pour se faire accepter car seulement 5 emplacements sont possibles au départ. Finalement on s’installe et arrive l’heure du briefing quotidien. Il sera très court car nous avons des invités les « midges » ces minuscules moustiques qui par milliers vous attaquent et le seul refuge est notre camping car.

 

Dimanche 28 Mai, c’est le jour de la fête des mères, et cela fait déjà une semaine que nous voyageons.   Aujourd’hui c’est une courte étape vers FORT WILLIAMS. Au  départ nous nous arrêtons à OBAN un joli petit port, point de départ pour les ferrys. Ensuite la route longe des grands lacs, les lochs ou l’on élève des moules et aussi du saumon. Le camping de ce soir est au pied du mont NEVIS, 1344 mètres le point culminant de l’ECOSSE et de l’ANGLETERRE. Les montagnards sont nombreux sur les pentes praticables en cette époque de l année. En soirée sous le soleil nous fêtons l’anniversaire de Pierre BULTEAU.

 

Dès le lendemain, il nous est proposé un circuit pour découvrir les paysages qui bordent les lochs. Au retour de cette balade, les nuages ont enveloppé le mont NEVIS, FORT WILLIAMS ne manque donc pas à sa réputation de ville la plus arrosée d’ECOSSE car il pleut. Malgré la pluie les « midges » ces petits moustiques sont quand même là, alors pour cette soirée il faudra donc combattre ces indésirables.

 

Mardi 30 Mai, départ 8 heures pour prendre le bac à MALLAIG afin de rejoindre l’ile de SKIE. Le bateau est bien à quai, mais nous sommes refusés car il est complet pour toute la journée et il nous est conseillé d’attendre le lendemain. Une rapide concertation avec Pierre fait qu’une décision s’impose, il faut passer par le pont soit un détour d’environ 2OOkilomètres plus les 2 allers et retours vers le bac c’est un imprévu de 350 kilomètres.  Nous arrivons quand même à STAFFING un camping très simple, mais venté ce qui a chassé la pluie et les « midges ».

 

Mercredi 31 Mai, route vers MORVITCH  en explorant le haut de l’Ile de SKIE. De magnifiques paysages des falaises et  des troupeaux de moutons parfois sur la chaussée qui est  bordée par des haies de rhododendrons en fleurs. La route est souvent en voie unique et les « passing places » sorte de décrochement  goudronné, permettent à certains endroits de se croiser et toute la maitrise des conducteurs est de juger les endroits propices à ces manœuvres. En fin de parcours nous quittons l’Ile par le pont qui avait déjà remplacé notre ferry à l’aller. Sur le continent une halte au château d’EILEAN DONAN est quasi obligatoire car c’est le château le plus photographié d’ECOSSE. Il faut dire que posé sur l’eau avec le petit pont qui y mène il à une très belle allure. Final de ce jour, c’est MORVITCH un joli camping au milieu d’un cirque montagneux, un endroit paisible ou nous restons 2 nuits. Le traditionnel rendez vous du soir est très  court car demain la journée est libre mais l’apéritif du soir est très animé.

 

Aujourd’hui cette journée libre au même camping permet donc à chacun de se trouver une occupation ou tout simplement de se reposer.

 

Nouvelle journée sur des routes qui serpentent dans les landes de bruyère pour découvrir les rives des lochs  ou les bords de mer, des paysages fascinants sous le soleil. On  arrive en soirée à ULLAPOOL , un petit  port avec ses commerces aux maisons blanches qui regardent passer les ferries et attendent surtout les touristes. En soirée un bon repas dans un restaurant de cette ville et pour clôturer la journée, un concert de harpe et de violon pour nous présenter la musique gaélique.

 

Réveil avec le soleil et le super marché de cette petite ville verras pas mal d’équipages s’y approvisionner.  Pour la route de ce jour, nous sommes au point le plus septentrional de notre circuit. Ce sont les mêmes paysages qui reviennent pour arriver à INVERNESS, une grande ville de 65000 habitants la capitale des  Highlands, mais c’est sous un orage que nous arrivons.

Ce soir pas de réunion à cause de la  météo, elle est remise à demain midi. Le lendemain matin il fait beau  et certains en profitent pour aller à  la ville toute proche, voir son château très neuf et les quelques boutiques restées ouvertes en ce dimanche de pentecôte. L’après midi navigation sur le loch NESS ou nous espérons voir NESSIE, mais seul le château d’URQUHART se profilera sur la berge de ce loch.

 

Deuxième semaine en ce lundi de Pentecôte, pluie sans importance pour aller rejoindre la route des nombreuses distilleries de whisky. Le matin visite d’une tonnellerie et l’après midi la distillerie GLEENFIDDITCH avec dégustation et éventuellement achats. Ensuite un petit détour par la biscuiterie WALKERS pour quelques achats gourmands avant de rejoindre le camping qui se trouvedans un parc à coté du château en ruines de HUNTLY. Ce soir nous avons énormément d’invités car c’est plus d’une centaine de lapins non farouches qui gambadent autour des camping-car, l’endroit est vraiment très agréable pour eux, alors il l’est aussi pour nous.

 

Ce matin nous quittons les HIGHLANDS par une succession de routes étroites que les moutons occupent.

Le  vent et la pluie nous accompagnent alors le soir à  BRAEMAR  le camping est très agité avec une  véritable tempête qui secoue généreusement nos véhicules. Nous avons donc tous très mal dormi mais il faut reprendre la route, éviter les branchages et les mares d’eau, il pleut toujours.

 

Ce  mercredi matin la route passe par un col à 665 mètres d’altitude ou il y a même des stations de  ski.

La route parfois dans le brouillard serpente de vallées en vallées et évoque des paysages d’ISLANDE.

A  notre programme d’aujourd’hui un château tout blanc, BLAIR et par chance le soleil est de retour. Nous y déjeunons avant la visite guidée des salles très richement meublées, ou sont exposés des peintures, des services en porcelaine, des soieries et au sol de magnifiques tapis. Dans le parc traversé par un torrent qui a repris vigueur avec les récentes pluies, des arbres géants protègent le château. Pour la nuit nous revenons sur nos pas à DUNKELD un gros bourg avec quand même une belle cathédrale et un camping sympathique surtout que le beau temps est revenu ce qui permet une agréable soirée.

 

Jeudi route vers ST ANDREWS  la «  MECQUE »  du golf, le  sport national en ECOSSE. Le camping surplombe la ville mais pour la  découvrir il faudra attendre que cette satanée pluie qui est revenue daigne  enfin s’arrêter. La nuit reste pluvieuse, et la matinée de ce vendredi aussi, chacun cherche une solution pour malgré tout profiter de cette ville au bord d’une  immense plage. Ressortons donc les parapluies et les  k -way  et tentons  la balade. Par chance l’après midi les averses se raréfient alors nous visitons cette jolie ville universitaire avec ses monuments du passé encore partiellement présent. En  soirée la pluie est de retour.

 

Ce  matin nous rejoignons EDIMBOURG en empruntant un pont qui enjambe la mer du nord. A  notre droite un  nouveau pont en construction et sur notre gauche c’est le célèbre FORT RAIL BRIDGE, un ouvrage  métallique classé par l’ Unesco, c’ est un peu avec  le château la carte postale de cette capitale. Notre lieu de séjour pour 4 nuitées est bien sur éloigné du centre ville, mais le service des bus est très  facile. Pour la première journée notre visite guidée se fera en bus privé pour un aperçu de cette ville ce qui nous permet de repérer pour les jours suivants les points d intérêt. En soirée nous sommes conviés à un diner spectacle de danses et de folklore écossais des plus agréables.

 

Lundi 12 Juin, on attaque la dernière semaine avec 2  journées de  liberté à EDIMBOURG et chacun se trouve un lieu de promenade ou d’ intérêt . Evidemment il faut voir le château installé sur l’éperon rocheux qui domine la ville. Voir également les quartiers tous différents jusqu’a l’ artère  principale, PRINCESS  STREET,  lieu de passage d’une multitude de bus qui amènent à la gare ferroviaire. Les commerces ici sont ouverts tous les jours même le dimanche, faire du shopping est donc très  facile. Les musées sont légions et les bâtiments  méritent beaucoup de photos. Cette ville universitaire est  jeune et animée par de nombreux festivals, chacun peut donc y trouver son intérêt et cela se remarque car il y a énormément de touristes comme nous .

 

Mercredi 15 Juin, une petite étape de 150 kms maxi, nous fait découvrir la vallée du TWEED, mais à ce jour les filatures semblent abandonnées pourtant les villages sont restés actifs. Ce soir lors de notre réunion quotidienne nous fêtons 2 anniversaires Rachel BULTEAU et Odile AUBRET.

 

Jeudi 16 Juin, nous quittons l’ECOSSE une grande étape de plus de 450 kms de voies rapides vers CAMBRIDGE en ANGLETERRE  avec le soleil qui est de retour.

 

Bien reposé du galop de la veille, ce vendredi beaucoup en profitent pour visiter CAMBRIDGE la ville universitaire par excellence. Les universités sont nombreuses et leurs bâtiments sont splendides de quoi vous donner goût à reprendre des études tout comme la jeunesse estudiantine qui anime cette ville.

 

Derniers kilomètres en ANGLETERRE pour rejoindre DOUVRES et la FRANCE après avoir liquidé nos  derniers pennys. Traversée, débarquement, puis route vers GUINES point  final de ce voyage avec le repas

d’au revoir car bien sur de nouvelles aventures nous attendent.

 

Quatre semaines et environ 4500 kms « A  GAUCHE »  sans problèmes majeur, encore un grand voyage hors de nos frontières que les 30 participants ont pu apprécier.

 

Merci tout particulièrement à Pierre VOIRON  l’organisateur, et félicitations à tous les équipages qui ont  contribué à la réussite de ce voyage malgré une météo capricieuse.

Nelly et Michel  BOISTEAUX

Tags: